L’équipement de Jordane – Le matériel

L’équipement de Jordane – Le matériel

Après le tour d’horizon des vêtements que je vais aimer/haïr pendant 13 mois, voici la deuxième partie du tour complet de mon équipement, à quelques jours du départ, cette fois-ci consacré au matériel que j’emporte.

1. Les indispensables

Le sac à dos

Impossible bien sûr de vivre une telle aventure sans avoir un compagnon de voyage sur lequel on puisse compter… Mon amoureux, certes, mais en l’occurence je voulais parler du sac à dos !

Après plusieurs essais de mille et un sacs à dos chez nos amis du Vieux Campeur, j’ai choisi le ACT Lite 40 + 10 de Deuter. Léger (pour sa catégorie), c’était aussi le plus confortable (surtout au niveau des hanches). Il ne donne pas trop l’impression de m’engloutir, et ça aussi, c’est un plus indéniable ! Je l’ai choisi gris et noir (plus passe-partout) et je vais passer un peu de temps à ranger les sangles qui dépassent (je n’aurai pas vraiment l’utilité des porte-piolets… enfin, j’espère!).

ACT Lite 40 10

Poids : 1500 g

Le duvet

Ha, la quête du Graal ! Trouver un duvet : léger, résistant, descendant aux températures les plus basses possibles, de forme sarcophage (pour être le plus chaud possible) tout en restant, of course, abordable. C’est l’achat qui a nécessité le plus de recherches sur Internet pour trouver LE duvet. Nous sommes devenus de véritables experts du duvet ! « Comment, le duvet que tu as trouvé n’est pas 80/20 avec 750 de cuin ? »

Si vous aussi vous êtes perplexe, une petite leçon de duvet s’impose :

  • Un duvet possède une échelle de température exprimée en degrés : confort (une bonne nuit à la bonne température), limite (vous avez un peu froid, mais vous ne mourrez pas), extrême (attention, vous risquez de ne pas vous réveiller avec tous vos orteils voire pas du tout).
  • Un poids et une taille : plus un duvet descend à de basses températures… plus il est lourd et encombrant.
  • Le type de remplissage : duvet ou synthétique. Et pour les experts ès-duvet qui-se-la-pètent-un-peu (comme nous?), un duvet possède aussi un taux de remplissage, par exemple 80/20 (80% de plumes et 20% de plumettes – il parait que plus il y a de plumettes, mieux c’est). Et pour votre information, un duvet d’oie est considéré comme meilleur qu’un duvet de canard (choisissez le duvet qui dit « Goose » et passez votre chemin s’il dit « Duck »!).
  • N’oublions pas non plus le pouvoir gonflant du duvet qui s’exprime en « cuin » (cube inch). Plus ce taux se rapproche de 900, mieux c’est !

En bref, nous étions partis sur un modèle Deuter : le Trek Lite 250 (810 g, confort +6°, limite +1°, extrême -14°, 80/20 avec gonflant de 625 cuin).

Et puis finalement, notre second voyage aux magasins d’usine de Troyes nous a mis sur la route de duvets que nous n’avions pas remarqués auparavant : les Millet XP 800 (805 g, confort +4°, limite -1°, extrême -17°, 90/10 avec gonflant de 700 cuin) ! Une centaine d’euros moins chers que le prix public (et moins chers que les Deuter), nous en avons pris un chacun. Certes, ils ne sont pas jumelables mais c’est très bien comme ça ! Ils sont un peu grand pour moi (2m10… mais c’est ce qu’il faut à mon homme et il n’y avait pas d’autres tailles disponibles) mais je mettrais mes fameuses chaussettes d’hiver s’il fait trop froid au bout du sac.

Duvet

Poids : 805 g

Le matelas de sol

C’est surtout pour la première partie de notre voyage (le Mongol Rally 2013) que le matelas de sol nous sera utile, quand nous camperons au milieu du désert des steppes mongoles ou tadjikes. Même combat ici : la chasse au gramme de trop ! Après plusieurs recherches (mais c’est quand même moins complexe que de trouver le duvet parfait) j’ai repéré le Pro Lite Women de Thermarest : un matelas autogonflant ultra léger (460 g!) spécialement étudié pour les femmes (il semble un peu plus épais au niveau de la poitrine). Bon, la couleur fait un peu seventies, mais je ne lui demande pas de gagner un prix de beauté !

Matelas

Poids : 460 g

Un oreiller compressible

Je n’hésite pas à classer cet accessoire dans les indispensables ! Une bonne nuit de sommeil est vraiment, vraiment indispensable pour que je passe une bonne journée, sinon c’est la catastrophe assurée (j’ai un diplôme international de « râlage » avec mention du jury!). Alors investir dans un bon oreiller, c’était une évidence. Et j’ai trouvé mon bonheur avec le Thermarest Down Pillow (taille Medium, je ne me prive pas!). Sa légèreté quand on le soulève est vraiment surprenante et il a l’air ultra-confortable, tout en plumes. Il n’est pas livré avec une poche de compression et du coup, il prend un peu de place de base. Mais j’ai trouvé la parade en l’engonçant dans un petit sac Stuff Mesh de Sea to Summit taille XXS (que je ne destinais pas vraiment à ça!). Impeccable !

Oreiller

Poids : 158 g

Un sac en soie

Je n’y connais vraiment pas grand chose en camping mais le sac en soie qui vient se placer à l’intérieur du duvet a l’air de faire l’unanimité ! Déjà, il parait qu’il permet de gagner quelques degrés lorsqu’il fait froid (en permettant de multiplier les couches et en chauffant naturellement l’air emprisonné entre elles). Il est pratique : puisque la peau n’est pas en contact direct avec le duvet, il suffit de laver le sac en soie de temps en temps. Et enfin, dans les pays vraiment chauds, il permet de remplacer le duvet… ou de se glisser dedans lorsqu’on se retrouve dans un lit un peu douteux… (Mais nous dormirons toujours dans des hôtels 4 étoiles, non??). Nous avons opté pour le modèle en soie de Décathlon, grand et ultra-léger…

Drap de sac

Poids : 110 g

Une frontale

Pour Noël dernier et en prévision du voyage, mon amoureux m’a offert une petite frontale : la Tikka XP de Petzl (je sais, c’est un romantique!) en violet. Pratique pour trouver son chemin en pleine nuit au milieu des steppes mongoles tout en gardant les mains libres pour se défendre contre les moutons égarés! Plusieurs modes lumineux dont un mode en LED rouge (et à priori, selon ses dires, c’est vachement pratique (?)).

Frontale

Poids : 88 g

La serviette séchage rapide

Encore un cadeau de Noël très pratique que nous avons pu tester sur les chaudes plages de la Guadeloupe ! Serviette assez confortable et qui sèche en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire. Un coup de vent sur une plage des Saintes quelques jours plus tard a malheureusement emporté la petite sacoche qui permettait de la ranger (avec un petit crochet pour la fixer à un endroit en hauteur lorsqu’il y a besoin)… (Oui mon chéri, tu en entendras parler toute ta vie!)

Rodolphe avait opté pour le modèle XL mais comme j’aime VRAIMENT m’envelopper entièrement dans une serviette (surtout lorsqu’il fait froid!), je me suis finalement laisser tenter par le modèle XXL avant de partir…(et j’ai retrouvé une pochette neuve, du coup… mais sans crochet!)

Serviette

Poids : 240 g (pour le modèle XL)

2. Les accessoires

La ceinture porte billets

J’ai enfin investi dans une nouvelle ceinture ! (Mon actuelle et unique datait d’un voyage en Angleterre l’été de mes 14 ans…) J’ai opté pour la Money Belt de LifeVenture et sa petite poche zippée pratique pour dissimuler quelques billets (mais pas plus parce qu’elle est vraiment très étroite).

Ceinture portebillets

Un cadenas à code

Tout est dans le titre ! Mais attention, il faut qu’il soit compatible je-ne-sais-plus-quelle-norme pour que les douanes des Etats-Unis puissent l’ouvrir en cas de contrôle des bagages… Of course.

Un portefeuille discret

Je n’ai rien trouvé de très exceptionnel mais je me suis laissée tenter par le Security Holster de Deuter. L’avantage : en balade, je peux y caser tous mes papiers importants et le planquer sous un tee-shirt (et garder, en plus, les mains libres). Certes, ce n’est pas le plus seyant et cela doit tenir chaud après quelques heures…mais c’est un début.

Holster

Poids : 75 g

Une gourde 1L ultra légère

Comment affronter le désert de l’Atacama sans emporter avec soi un peu d’eau ? Nous avons opté pour une gourde souple Liquitainer de 1L chacun, à trimballer dans le petit sac de journée. Pratique, l’air ne peut pas rentrer et il se replie tout seul à plat au fur et à mesure qu’il se vide. Rempli, il peut même tenir debout grâce à sa base carrée ! Le plastique souple est très épais et ultra résistant (de -20° à +100°)

Gourde

Poids : 40 g

Des petits sacs en filet

En lisant la « Bible du grand voyageur » de Lonely Planet, je suis tombée sur un conseil ultra-intéressant : utiliser des petits sacs en filet pour trier les vêtements dans le sac à dos ! Comme ça, même dans le noir, hop, je ne suis pas obligée de vider intégralement le sac et je peux tirer sur le premier sac en filet venu (avec un peu de chance et de pratique, ce sera celui que je cherchais). Au Vieux Campeur, j’ai trouvé des petits sacs en filet en promo (et oui, un sou est un sou). Les sac Stuff Mesh de Sea to Summit existent en plusieurs tailles et en plusieurs couleurs, j’en ai pris quelques uns : un XXS pour compresser l’oreiller, un XS pour toutes les chaussettes, un XS pour tous les sous-vêtements et un S pour tous les tops (et ouiiiii, tout rentreeeeee !). J’hésite à en prendre un M pour stocker les pantalons, je n’ai pas encore décidé… Trop de rangements tue le rangement !

sacFilets

La trousse de toilette

J’ai beaucoup aimé le modèle Wash bag de Deuter : il regroupe deux poches de rangements séparées et un compartiment zippé (par exemple, un pour les médicaments courants, un (petit!) pour le maquillage, un pour l’hygiène) ainsi qu’un crochet pour l’accrocher en hauteur (pratique!). Je ferai sans doute un petit article plus détaillé sur le contenu de la trousse de toilette avant le départ !

Trousse de toilette

Poids : 120 g

Pour en savoir plus sur les vêtements, c’est par ici.

La trousse de toilette, c’est par là.

La trousse à pharmacie, ici.

2 réponses à L’équipement de Jordane – Le matériel

  1. Laetitia

    J’aurais aimé être petite souris dans le magasin pendant que Jordane essayait tous ces objets… m

  2. Laetitia

    … mais dis moi, une gourde, même vide, de 0,4 g, ça me paraît vraiment pas très lourd ! Peut-être 40 g, ou même 400 g ?

Les commentaires sont fermés.