Les étoiles de Waitomo

Waitomo Glow worm Caves 00
Jour 214
mardi 11 février 2014

Après une nuit au Opal Springs Holiday Park, un petit caravan park non loin de Hobbiton, nous reprenons notre route vers l’ouest en direction d’une autre visite, fort différente de la veille mais toute aussi épatante !

Nous avons rendez-vous en premier lieu à Ruakuri Cave en ce début d’après-midi. Cette grotte est la plus longue de Nouvelle Zélande.. et la seule grotte au monde à être intégralement accessible aux fauteuils roulants ! En effet, suite à la découverte de la grotte il y a 400 ou 500 ans, celle-ci a réellement été ouverte au public en 1904. Mais pour diverses histoires de droits de propriété, la grotte a été fermée en 1988 et l’est restée pendant plus de 18 ans ! Elle rouvre en 2005 après 18 mois de travaux qui donnent lieu à une nouvelle entrée percée un peu en dehors du réseau de la grotte afin de ne pas abimer les structures. L’avantage d’avoir eu à creuser un puits gigantesque, c’est que les concepteurs en ont profité pour faire une spirale depuis l’entrée, sans qu’aucune marche ne gêne quelconque passage par un fauteuil roulant. Astucieux !

Nous commençons donc notre descente par cette entrée grandiose et magistrale. Rien que ce grand puits éclairé par de petites veilleuse vaut la visite ! Mais ce qui nous attend est tout aussi impressionnant.

Tout notre groupe – une vingtaine de personnes – est maintenant en bas et notre guide nous fait passer dans la pièce suivante. Nous découvrons alors toute une série de stalactites, stalagmites ou de superbes draperies. Les formations de cette grotte sont vraiment splendides et nous arrivons, tant bien que mal, à prendre quelques photos qui ne soient pas floues, malgré l’absence de lumière. Notre guide nous fait alors remarquer que les passerelles sur lesquelles nous marchons sont toutes suspendues ! Afin de minimiser au maximum l’impact des infrastructures sur la grotte, toutes les passerelles ont été suspendues dans les airs par de longs câbles d’acier. Ils sont forts ces kiwis !

Nous arrivons à un point où il n’y a plus aucune lumière. Nous avançons lentement et notre guide nous indique de regarder en l’air. C’est alors que nous découvrons enfin ces fameux vers luisants qui font toute la réputation de la région de Waitomo ! Ces tous petits vers, de leur vrai nom Arachnocampa luminosa, brillent d’une lumière bleuâtre faisant penser à un ciel étoilé. Le spectacle est totalement magnifique !

Ces vers sont en réalité des larves, mais le guide nous fait remarquer que ”La grotte aux larves lumineuses” faisait un peu moins vendeur que ”La grotte aux vers luisants”… Ces larves, donc, brillent plus ou moins fort en fonction de leur appétit, une larve venant de manger étant alors toute faiblarde (digestion oblige) contrairement à une dont l’estomac gronde ! Étant donné que leur habitat est normalement totalement obscur, les larves brillent afin de faire croire à leur proies – essentiellement de petits insectes volants – que la lumière du jour est proche ! Une fois la proie prise au piège dans un long fil de soie gluant et collant, la larve, accrochée au plafond de la grotte, ”ramène” sa proie jusqu’à elle pour la manger. Il n’est donc pas rare que du cannibalisme se produise chez cette espèce lorsqu’une des larves finit par se transformer en papillon et éclos trop près d’un réseau de fils de soie de ses congénères… Toute une histoire !

Après cette visite fort intéressante pendant plus d’une heure sous-terre, nous re-faisons surface par ce même grand escalier en spirale jusqu’à l’air libre ! La température est autrement plus chaude qu’à l’intérieur et l’on serait bien restés au frais !

Nous reprenons le van pour nous diriger vers une deuxième grotte tout près de là, la star de la région. Il s’agit de LA grotte aux vers luisants. Celle-ci est bien plus petite que Ruakuri mais peut accueillir de plus grands groupes en même temps. Il nous est malheureusement interdit de prendre des photos dans cette dernière. Après être passés dans une très grande salle naturelle de la grotte où sont organisés des concerts de temps en temps – ou des chants de Noël – (ils l’appelent la Cathédrale tant elle est immense) nous descendons quelques marches et plongeons dans l’obscurité la plus totale. La guide nous fait tous monter dans une barque car la grotte est traversée par une rivière souterraine. Et c’est là que le véritable spectacle commence. Alors que tout le monde garde un silence religieux, la guide déplace la barque à l’aide d’un câble tendu au-dessus d’elle et servant de ”fil” conducteur. Nous arrivons alors sous une grande voûte étoilée, pas de vraies étoiles bien sûr, mais d’une myriade de ces petits vers, une féérie ! Nous restons là un moment à apprécier le spectacle avant que la guide ne reprenne sa route. Nous restons encore un moment dans l’obscurité avec pour seule lumière la lueur de tout ce petit peuple accroché au-dessus de nous. C’est indescriptible. Et ce n’est qu’au bout d’un moment que nous commençons à voir la lumière du jour poindre. La rivière finit par déboucher à l’extérieur et ce n’est qu’à partir de là que nous avons le droit de dégainer nos appareils photos. Un petit ponton nous attend et nous débarquons tous en silence, encore plein d’étoiles dans les yeux !

Vous devez être connecté .