Une journée à Phnom Penh

PhnomPenh 00

Jour 101 à Jour 103
du lundi 21 octobre au mercredi 23 octobre 2013

Sans l’avoir vraiment prévu, nous sautons dans un bus en direction du Cambodge directement à notre arrivée à Ho Chi Minh, après notre séjour dans le delta du Mékong. Nous débarquons à Phnom Penh vers 19h et à peine avons-nous posé le pied à terre qu’une armée de tuk-tuk se ruent sur nous. Nos premiers tuk-tuk !! Comme nous avons quitté rapidement le Vietnam, nous n’avons pas pu réserver de guesthouse à l’avance mais notre guide de voyage conseille tout de même quelques adresses. Nous indiquons donc la Royal Guest House à notre tuk-tuk qui nous y conduit illico (un peu déçu que cela soit si près).

Aucun problème pour avoir une chambre double, nous y posons les sacs et Rodolphe redescend téléphoner à son oncle Alain avec qui nous avons prévu de dîner. Alain est installé ici depuis une vingtaine d’années et tient un journal d’informations locales à destination des francophones, encore assez présents dans cette ancienne colonie. Nous le retrouvons donc un peu plus tard pour dîner et passons une excellente soirée en sa compagnie. Alain regorge de bonnes histoires à raconter mais c’est surtout son expérience et sa passion pour l’Asie du Sud-Est qui nous tiennent en haleine toute la soirée. Étant aussi l’auteur d’un guide des routes du Cambodge, nous mettons un peu nos plans à jour avec son aide et nous décidons d’aller visiter Siem Reap et les temples d’Angkor en premier lieu, avant de revenir sur Phnom Penh – passage obligé – pour nous diriger ensuite vers l’est dans la province du Mondolkiri. Cela nous laisse donc une journée pour visiter Phnom Penh avant de reprendre la route.

C’est donc par la belle journée ensoleillée du lendemain que nous prenons le temps de visiter la capitale. Nous prenons un tuk-tuk pour la journée pour nous balader de coin en coin, chose très courante ici. Nous commençons par la visite du marché central, le Psar Thmei, entièrement rénové par la France il y a très peu de temps et à l’architecture assez originale. Entièrement repeint, le bâtiment de style art-déco a une certaine allure de l’extérieur ! Après notre petit tour et quelques emplettes (comme une copie d’un Lonely Planet du Laos à 5$, mais chuuut, il ne faut pas le dire), nous reprenons notre tuk-tuk direction plein sud pour découvrir une toute autre facette de la ville : la prison de Tuol Sleng, également connue sous le nom de S-21.

Cette école a été transformée il y a à peine plus de 30 ans, sous l’emprise de Pol Pot et des Khmers Rouges, en prison ou plutôt en centre de torture, le plus grand et secret du pays. Il serait long et compliqué de résumer ici cette période sombre de l’histoire du Cambodge, mais il faut savoir que les Khmers Rouges auraient décimé plus de 1,5 million de personnes entre les années 1975 et 1979, dont principalement des intellectuels, cadres, artistes, professeurs, scientifiques… laissant le pays dans un sale état. Toujours d’actualité, la fin du procès des dirigeants du régime Khmer Rouge pour crime de guerre et crime contre l’humanité se tient en ce moment même, après des années de procédures. L’ancienne école reconvertie en prison a été laissée en l’état : dans les anciennes salles de classe, on trouve les mêmes lits en fer où des corps ont été retrouvés lors de la libération, les photos terribles affichées sur les murs. Terrifiant.

Après cette dure visite, nous reprenons la route pour nous rendre au marché russe, grouillant de gens et rempli de tout ce que vous pourriez imaginer trouver sur un marché, du tableau kitsch des temples d’Angkor aux pièces détachées pour moto en passant par les copies de DVD, les copies de lunettes de soleil ou encore toute une flopée de T-Shirt. Nous faisons un petit tour avant de repartir vers le nord pour visiter le Palais Royal. Après avoir loué un pantalon pour Jordane (car il ne faudrait pas choquer le roi du Cambodge à la vue de ses belles gambettes, même si ses inclinaisions sont ailleurs…), nous entrons dans ce grand ensemble de palais. La plupart sont fermés au public mais l’on peut tout de même visiter la Pagode d’Argent, qui tient son nom du sol qui en est entièrement recouvert (mais il faut avoir l’oeil car le tout est masqué sous d’épais tapis, il ne faudrait pas l’abîmer!). Sous ce beau soleil, la visite dans les jardins est agréable, si ce n’est un vilain singe a décidé de s’agripper méchamment au pantalon de location de Jordane… Visiblement d’un sale caractère, nous le prions de bien vouloir regagner ses quartiers !

Nous terminerons notre visite de la ville par une petite marche le long du Mékong, où se trouvent tous les restaurants et bars branchés de la ville. Puis notre sympathique tuk-tuk nous ramènera à notre guesthouse en faisant le tour du Wat Phnom, un temple érigé sur une petite colline – seul relief de la ville.

Le soir, nous retrouvons Alain et Sina pour dîner au restaurant « Comme à la maison » tenu par un couple de français. C’est visiblement le repaire d’Alain qui y prend tous ses petits-déjeuners et est connu comme le loup blanc par tous les serveurs ! Jordane et moi craquons pour le filet de bœuf sauce roquefort ainsi qu’une mousse au chocolat en dessert. Que c’est bon de manger un bon gros morceau de bidoche après si longtemps loin de chez nous !

Vous devez être connecté .