L’ultime bouddha de Bangkok

Bangkok 00

Jour 133 à jour 137
du vendredi 22 au mardi 26 novembre  2013

Luang Prabang, 14h, nous disons au revoir à Simon et Mylène que nous retrouverons peut-être dans 6 mois dans un tout autre point du globe, en Islande, et nous partons en tuk-tuk pour l’aéroport, direction Vientiane, capitale du Laos et première étape des près de 5 jours de voyage qui nous attendent.

Jour 1 : Luang Prabang > Vientiane

Le vol part avec une petite heure de retard à cause du personnel au sol qui se trompe visiblement régulièrement entre l’horaire de départ de l’avion et l’heure d’embarquement, ce qui nous vaut une belle colère du commandant de bord, venu à pied depuis son avion dans la salle d’embarquement demander pourquoi diable personne n’avait encore embarqué ! Très joli coucher de soleil depuis notre hublot avant d’arriver à destination, une heure plus tard.

Taxi pour notre guesthouse, jeune, branchée mais bruyante. Nous réservons la deuxième partie de notre voyage à la réception : un train-couchettes pour Bangkok pour le lendemain après-midi. Le soir, nous partons visiter le marché de nuit, assez étendu mais pas aussi sympathique que celui de Luang Prabang.

Jour 2 : Vientiane > Bangkok

La journée du lendemain est bien chaude et nous traînons un peu à l’auberge avant de nous embarquer pour notre deuxième grand trajet… 16h de train jusqu’à Bangkok ! On embarque dans un « camiontuk » jusqu’à la gare, prenons une sorte de « micheline » pour traverser une dernière fois le Mékong (encore lui) et la frontière de la Thaïlande… où nous prenons enfin place dans nos couchettes du train de nuit. Quelques épisodes de « Game of Thrones » plus tard et nous voici endormis en route (où devrais-je dire en rails ?) pour la capitale thaïlandaise.

Jour 3 : Transit à Bangkok

Gare de Bangkok, 6h du matin, nous arrivons tout endormis mais trouvons rapidement un tuk-tuk qui nous mène jusqu’à notre guesthouse du jour. Petit tour sur le net en attendant de pouvoir récupérer notre chambre car nous sommes arrivés un peu tôt. Vers 11h, nous récupérons enfin les clés de notre chambre et en profitons pour faire une petite sieste après cette nuit de train bien agitée mais surtout bruyante !

C’est vers 14h que nous décollons enfin de notre auberge pour aller rendre visite à notre ultime bouddha, le grand bouddha couché de Wat Pho. Pour cela, nous choisissons la voie fluviale plutôt que routière, ayant déjà souffert dans les horribles embouteillages de Bangkok lors de notre précédent transit deux semaines plus tôt. Direction l’embarcadère sur la rivière Chayo Praya qui traverse toute la ville : c’est une véritable artère de circulation à part entière. Nous prenons le bateau-bus express « orange » qui nous emmène prestement au temple Wat Pho, quelques arrêts plus loin. L’occasion de découvrir la multitude d’embarcations que l’on peut trouver sur ce fleuve, du « boat-train » à 4 péniches (oui cet article à été écrit en Australie ;) ) au « mixeur », petit bateau long et fin avec une très longue hélice directement reliée au moteur, toutes tripes à l’air.

Ce grand bouddha, donc, mesure 45m de long et 15m de haut… et nous sommes au moins 458 personnes à visiter ce bâtiment en même temps, prenant près de 5284 photos du même grand bouddha couché de tout son long, entièrement recouvert d’or. Il est également important de préciser que ce temple, dont le nom complet est Wat Phra Chettuphon Wimon Mangkhalaram Ratchaworamahawihan, est le plus ancien temple de Bangkok… Bref, après ce petit aparté historique et la visite de ce beau temple, nous retournons prendre le bateau-bus dans l’autre sens afin de visiter le quartier de Kao San Road, très connue des baroudeurs en Asie.

Kao San Road est LE quartier des voyageurs, des guesthouses et des petits restos. Mais c’est aussi un bon endroit pour se refaire une beauté avant de partir en Australie ! Nous en profitons donc pour passer tous les deux chez le coiffeur, puis épilation pour Jordane pendant que Rodolphe se fait tailler la barbe, et enfin nous achetons encore quelques t-shirts locaux afin de refaire un peu notre garde-robe. Après avoir un peu cherché ce que nous allions manger ce soir (un ultime plat de pad thaï ?), nous finissons en fait dans un petit resto québécois à manger une « poutine » (des frites recouvertes de fromage, de bacon et de sauce « gravy »), une première pour Rodolphe !

Jour 4 : Bangkok > Singapour

Étape suivante de notre grand transit vers l’hémisphère sud, nous prenons un taxi, très tôt le lendemain, afin de nous envoler vers Singapour où nous serons contraints de passer la journée à l’aéroport… Et oui, arrivés au comptoir d’embarquement pour notre vol suivant pour Brisbane (oui c’est pas simple), l’hôtesse nous indique ne pas trouver notre visa d’entrée en Australie et ne peut donc nous enregistrer sur le vol… Le problème est que nous avons pris nos billets via une compagnie sur internet il y a déjà bien longtemps et nous avons toutes les peines du monde à les joindre. Mais nous y arrivons enfin et ces derniers avaient tout bonnement oublié de nous faire ces visas, pourtant promis dès le début ! Merci Zip-World pour ce petit coup de stress mais surtout pour cette journée de gâchée à l’aéroport… En même temps, vu la quantité de pluie qui tombait à l’extérieur, on ne regrette pas tant que ça…

Jour 5 : Singapour > Brisbane > Sydney

Nous embarquons donc sur notre vol pour Brisbane assurée par la compagnie Etihad (et non pas Emirates, Rodolphe !) Vol confortable, donc, mais sans le ciel étoilé au plafond… Arrivés à Brisbane, nous changeons de terminal pour notre ultime vol en direction de Sydney, une formalité accomplie en à peine plus d’une heure ! Et ça y est, enfin, après 5 jours de voyage et 10674 km, nous voici dans l’autre hémisphère, la tête en bas !

Une réponse à L’ultime bouddha de Bangkok

  1. Aiala

    Wouah, quel périple !!!
    Bienvenue dans l’hémisphère sud, on vous attend sur le sol sudamérican, quelque part dans les Andes…nous quitterons le Brésil fin janvier pour commencer la remontée des Andes et on attend de vos nouvelles dans le secteur,
    Bise les voyageurs !

Les commentaires sont fermés.